Sauvons nos palmiers à Marseillan

Palmier

Cette année, la Ville de Marseillan a connu sur son territoire, une hécatombe sur les palmiers Phoenix. En cause, le charançon rouge et le papillon, des insectes nuisibles qui sévissent sur toute la façade méditerranéenne.

Aujourd’hui face à l’invasion massive de ces insectes une lutte commune est nécessaire pour essayer de réduire la population de ces insectes, Lutte très difficile, vu l’implantation et l’importante population du charançon et du papillon, Ils se sont parfaitement adaptés à notre climat et environnement.

L’accroissement des températures de surface,  les modifications progressives de l’ensemble de l’écosystème mais aussi l’absence de prédateurs naturels permettant l’équilibre écologique accentuent la prolifération de ces insectes nuisibles.

Toute personne voulant introduire des palmiers dans son jardin, sera dans l’obligation si elle veut les conserver en bon état de les faire traiter. Le degré d’invasion de ces insectes sur le territoire Marseillanais et ses alentours entraînerait leur contamination immédiate.

La municipalité a pris ce fléau en considération

Depuis 2010, la lutte contre son éradication est devenue primordiale et obligatoire sur l’ensemble du territoire français, concernant propriétaires public ou privé. Une action isolée se révèle inefficace car l’insecte ne connaît aucune frontière pour proliférer. Une mobilisation globale est donc requise afin de détecter et traiter les palmiers atteints.

Un recensement des palmiers de la commune a été effectué. Il est impératif que les palmiers malades soient traités et les palmiers morts  enlevés pour ne pas contaminer les palmiers alentours.

Les stipes (tronc) de palmiers morts présentent un danger imminent car ils peuvent s’écrouler à tous moment (divers faits constatés sur la côte d’Azur). La municipalité va introduire dans les espaces verts de la ville plusieurs pièges.